Dafy a testé pour vous
Le casque Aston Super Retro

Quentin, Rédacteur pour le blog Vie de Motard.

J'ai testé pour vous :

Le casque Aston Super Retro

(3/5) 12 mars 2019 3

Avec ce « Super Rétro » reprenant – comme son nom l’indique – les codes esthétiques des casques de cross des années 70, Astone élargit sa gamme « vintage », déjà très présente sur ses casques jets.

Confort

Un intérieur tout doux

Habitué aux exigeants casques de compétition, j’ai été bluffé par son intérieur en alcantara, délicieusement doux. Ayant roulé par -6°C cet hiver avec, j’ai adoré avoir les oreilles en mode cocooning.

Après, par définition, ce Super Rétro - sans écran - est un casque fait pour cruiser aux limitations de vitesse. A plus grande vitesse, les vibrations et le volume sonore rendent les longs trajets usants. La présence de la casquette typée « off-road » n’arrangeant pas les choses. Heureusement, elle est amovible. Bref, je le déconseille sur autoroute.

test-page-element
Intérieur cocooning
Design

Sublime !

Bon, là, je crois qu’il n’y a pas match : il est sublime. Voilà, tout est dit. En même temps, son look d’enfer est clairement son principal atout et il fait oublier tous ses petits défauts dès que l’on s’admire dans le reflet d’une vitrine au feu rouge (ne niez pas, on le fait tous). La peinture gris mat, les boutons pressions, l’intérieur en alcantara marron, les surpiqûres, tout est maîtrisé et de fort bon goût.

test-page-element
Un look d'enfer
Protection

Sensation de sécurité

Longtemps, casque « vintage » signifiait casque jet. Personnellement, je n’arrive pas à rouler en jet : j’ai trop peur d’abîmer ma belle barbe en cas de chute. Si j’ai choisi le Super Rétro, c’est avant tout parce qu’il conciliait casque intégral et look old school. Avec sa rassurante mentonnière et sa fermeture double D (seul système autorisé en course, CQFD), on s’y sent vraiment en sécurité.

test-page-element
Des atouts rassurants
Résistance aux intempéries

Point faible

Là, on est clairement dans LE point faible de ce casque. Pas d’écran, encore moins de pinlock et des larges aérations sur la mentonnière que l’on ne peut fermer. A moins d’avoir comme moi des tendances masochistes, il vaut mieux éviter de le porter quand la météo ne te veut pas du bien.

test-page-element
A éviter par mauvais temps
Qualité

La qualité est au rendez-vous

Avec le Super Rétro, on est sur un modèle assez haut de gamme et la qualité est largement au rendez-vous. Je tiens absolument à souligner son poids plume d’1 kg 200. Attention par contre, une fois que l’on a goûté aux casques vraiment légers comme celui-ci, il est difficile de repasser sur un casque plus lourd… 

test-page-element
Casque haut de gamme
Polyvalence

Manque de polyvalence

Comme pour sa résistance aux intempéries, difficile d’être polyvalent lorsque l’on n’a pas d’écran. Ce casque est avant tout destiné aux balades bucoliques estivales, aux terrasses des cafés et aux shooting photo pour GQ. 

Après, tout est question de point de vue. Personnellement, je l’ai adoré lors de la cataclysmique Hivernale du Vercors, où de toute façon, tout le monde roulait visière ouverte à cause de la buée. Mais je sais pertinemment que ce n’est pas son usage « théorique »…

test-page-element
L'écran manque