Comment choisir son casque moto ?

Votre casque de moto est l’élément de sécurité number 1. C’est pourquoi il ne faut pas le choisir à la légère. En principe, votre casque vous suit pendant des années. Son entretien contribue également à sa longévité. Il y a le casque intégral, le casque jet et le casque modulable. On peut dire que chacun correspond à une pratique de moto mais rien n’est formel. Ce n’est pas parce que l’on roule en scooter, qu’on ne peut pas porter un casque intégral. En revanche on est d’accord pour dire que le casque cross, reste le plus adapté pour la pratique du tout-terrain. Un casque est indispensable et obligatoire. Il doit être essayé et surtout il doit être acheté neuf. Alors comment bien choisir son casque de moto ?
  1. Les différents casques moto
    • Le casque moto jet
    • Le casque moto modulable
    • Le casque moto intégral
    • Le casque moto tout-terrain
  2. La taille
  3. Le poids
  4. Les matériaux
  5. Le confort
    • La visibilité
    • L’intérieur de votre casque
    • Le bruit
    • La ventilation
  6. La sécurité
    • L’homologation
    • La fermeture de la jugulaire
    • Système « emergency »
    • Le port des lunettes de vue

Les différents casques

  • Le casque jet : on a tendance à dire que pour les urbains et les scootéristes, il est préférable de choisir un casque jet. En effet, plus léger, plus pratique, le casque jet est parfait pour les courts trajets. Il est également idéal pour l’été. Ventilation naturelle assurée. Côté protection, contrairement aux autres casques, votre visage est complètement découvert. Alors pourquoi ne pas choisir un casque modulable ? Vous roulez à visage fermé et vous prenez l’air au feu rouge. En revanche, le modulable ne se range pas dans votre top case lui.
  • Le casque modulable : alors parlons-en justement. Comme évoqué au-dessus, avec le casque modulable vous avez deux casques en un finalement. Il fait froid, vous roulez vite, laissez le casque fermé. À contrario, les températures sont plutôt agréables, vous vous baladez tranquillement en ville à vitesse limitée, alors vous pouvez passer en position jet. En un simple clic vous relevez la mentonnière jusqu’360° pour certains modèles. Ainsi, vous pouvez profiter du petit souffle d’air doux et léger qui effleure votre visage. Sa polyvalence vous séduira et vous pouvez l’utiliser en toutes saisons.
  • Le casque intégral : lui, vous recouvre intégralement le visage. Utilisé sur route et piste, il est le casque le plus commun. Pensez juste à en choisir un bien ventilé car il ne laissera que peu de possibilités d’aération. La plupart d’entre eux ont des ventilations à l’arrière, sur le menton et sur le front. Pour les fans de motoGP, prenez vous pour un pilote professionnel le temps d’une course grâce aux casques Réplica. AGV, Shoei et Shark vous proposent des casques intégraux racing aux couleurs de Rossi, Marquez et Lorenzo.
  • Le casque tout-terrain : pour finir, celui-ci est réservé pour les amateurs de boue. Vous qui avez besoin d’un masque supplémentaire et d’une casquette pour vous protéger de tous projectiles susceptibles de vous gêner dans votre course. Vous aussi vous avez des flux d’air dans votre casque. Parce qu’il ne faut pas croire, mais la course contre la montre donne des suées.

guide-casque

Voilà, pour résumer, vous avez 4 catégories de casques : jet, modulable, intégral et tout-terrain. Vous savez maintenant lequel choisir en fonction de votre pratique de la moto. Mais une fois que vous avez décidé du type du casque, comment vraiment choisir son casque ? Plusieurs critères rentrent en compte dans le choix de votre casque.

La taille

Une fois votre type de casque choisi, ou pas d’ailleurs, il faut déterminer votre taille. Alors comment fait-on pour prendre les bonnes mesures ? C’est plutôt simple à vrai dire. Prenez le mètre de couturière de Mamie et mesurez le tour de votre tête en positionnant le mètre au-dessus des sourcils et des oreilles. Oui, oui, c’est aussi simple que cela. Mais ce n’est que la première étape. Une fois que vous avez votre tour de tête en cm, qui varie en général entre 51 et 68cm pour les adultes, et entre 47 et 52cm pour les enfants, reportez vous au guide des tailles. En principe, ce sont des correspondances du 2XS au 4XL. Si vous faites un achat en magasin, demandez à l’un de nos conseillers. Il se fera une joie de vous aiguiller.

Alors, vous avez pris votre tour de tête, vous avez regardé la correspondance en S M L XL etc, il ne vous reste plus qu’à jeter votre dévolu sur l’heureux élu. Mais je ne vous le cache pas, ça ne va pas être aussi simple que ça en fait. Vous allez en essayer un certain nombre avant de choisir le bon. Il se peut déjà qu’ils ne taillent pas pareil d’une marque à une autre. Un va vous compresser les joues… L’autre va bouger quand vous tournez la tête. Alors au début, un casque n’est pas toujours agréable à porter, mais c’est comme les chaussures. Il va se faire, les mousses vont se tasser et ensuite vous vous sentirez comme dans des pantoufles. Vous ne vous en passerez plus et votre casque deviendra votre allié pour des milliers de kilomètres. C’est pour cela, que si vous hésitez entre deux tailles de casque, choisissez toujours la plus petite.

ATTENTION : Un casque trop grand ne vous protège pas !

Le poids

Un jour un client m’a demandé par téléphone : "Mais à quoi ça correspond 1400g sur la tête ?" "Vous voyez une bouteille d'eau ? Celle de 1.5L." Eh bien voilà, posez-vous une bouteille d’eau, sur la tête et vous voyez ce que cela représente d’avoir un casque posé sur la nuque toute la journée. Alors autant vous dire que plus il est léger, plus c’est confortable. Le jet arrive en première position avec un poids de 1100g +/-50g. Certains casques peuvent atteindre 1800g. Alors selon votre morphologie choisissez le bien parce que les longs trajets à moto peuvent vraiment devenir trèèèès looonnng.

Les matériaux

Tous les casques ne sont pas fabriqués avec les mêmes matériaux.  Vous avez 4 grandes familles :

  • La coque thermoplastique. L’entrée de gamme mais la majorité des casques. Il s’agit simplement d’injecter du polycarbonate ou de la résine thermoplastique dans un moule.
  • La coque en fibres de verre. Plus léger pour un meilleur confort, vous trouverez sur ces casques plusieurs tailles de calotte.
  • Le casque en fibres composites. Il s’agit d’un mélange de fibres de verre, carbone et d’aramide pour une meilleure protection.
  • Le casque en fibres de carbone. Des milliards de cristaux qui le rendent extrêmement résistant aux chocs et encore plus léger. Idéal pour la piste.

materiaux-casque

Le confort

Être protégé… Oui. Se sentir protégé et en confort, encore mieux. Quand on parle de confort pour un casque, plusieurs caractéristiques rentrent en jeu.

La visibilité

Il est indispensable d’avoir un champ de vision clair et dégagé. C’est pourquoi vous devez avoir une bonne visière sans rayure et nettoyée régulièrement avec un spray nettoyant GS27. Tous les casques sont vendus avec un écran incolore mais vous pouvez bien sûr le personnaliser avec des visières de couleur, solaire ou irridium. Un bon Pinlock pour ne pas être gêné par la buée. Il est nécessaire de savoir monter/démonter sa visière pour insérer le film antibuée. Maintenant, la plupart des casques a un système de démontage facile et rapide. Vous pouvez regarder sinon des tutos ou vous rendre en magasin Dafy. Et enfin, un écran solaire, bien souvent inclus dans votre casque lors de votre achat. Normalement avec tout ça, vous ne louperez pas votre trajectoire. Normalement j’ai dit.

L’intérieur de votre casque

La plupart des casques a des mousses de joues démontables. Parfait pour les laver après l’été. C’est préférable si vous voyez ce que je veux dire... Certaines marques comme AGV, proposent un intérieur hypoallergénique, antibactérien, en Cool max et Thermo cool, ainsi qu’un tissu Shalimar tout doux, pour vous sentir comme sur votre oreiller. 

Le bruit

Rien de plus désagréable que le vent qui s’engouffre et qui résonne dans notre tête. Et en plus de cela, c’est fatiguant. Alors choisissez un casque avec une bavette anti-remous et un protège menton. Cela réduira les turbulences et les nuisances sonores. Pour les plus haut de gamme comme les casques Shoei, le travail réalisé en soufflerie et l’aérodynamisme ainsi affiné, réduira grandement les nuisances sonores.

La ventilation

Que ce soit pour rouler sur route ou sur piste, optez pour un casque ventilé. Avec le casque jet, vous serez tranquille. Mais avec un casque intégral, vérifiez la présence d’extracteurs d’air. Ils permettront d’évacuer l’air chaud l’été et la buée l’hiver pour votre plus grand confort de conduite et votre sécurité. Trop d’air peut parfois être bruyant. C’est pourquoi il vaut mieux choisir des ventilations au niveau du menton et à l’arrière du casque. Certains casques laissent passer de l’air au niveau de l’écran, ce qui n’est pas le plus agréable pour rouler. Shoei propose donc un système sur la platine de l’écran qui permet de faire passer l’air sans risquer que l’écran s’ouvre.

La sécurité

L’homologation

Il est obligatoire de rouler avec un casque homologué. Il s’agit de la norme ECE 22.05. Le casque modulable a même la double homologation. Le "J" est l’homologation pour le casque jet. Le "P" pour le casque modulable et le "P/J" du coup pour le casque modulable. Je vous le rappelle également, mais vous devez acheter un casque neuf ! N’achetez jamais un casque d’occasion. Il peut avoir subi un choc et être fissuré à l’intérieur. Auquel cas, ce casque ne vous protègera malheureusement pas en cas de chute.

La fermeture de la jugulaire

La fermeture d’un casque se fait de deux manières. Soit par :

  •  Boucle micrométrique. Il s’agit de la fermeture la plus pratique. La plupart est en plastique, d’autres en aluminium. Le serrage se fait simplement en ajustant la sangle à votre taille. Attention ! À contrôler avec le temps.
  • Boucle double D. Cette fermeture est obligatoire pour les casques qui roulent sur piste. Il suffit de passer la sangle dans les deux boucles et de repasser dans la première. C’est un coup de main à prendre je vous l’accorde. Mais c’est un système sûr, précis et résistant.

securite-casque

Système "emergency"

Il s’agit du système d’urgence. Certaines marques comme HJC et Shoei propose ce système qui permet d’enlever les coussinets maxillaires en cas d’urgence juste en tirant la languette. Pensez à bien défaire la jugulaire et enlever la mentonnière avant.

Le port des lunettes de vue

Confort ou sécurité ? Les deux à vrai dire. Si vous ne portez pas de lentilles de vue, il est indispensable de mettre vos lunettes de vue mais il faut que ce soit confortable pour vous. Le casque doit vous faire oublier que vous portez vos lunettes. Il n’y a pas de secret il faut essayer différents casques. Sachez en tout cas que les casques Shark avec le système Easy Fit vous permet de porter vos lunettes, ainsi que le K-1 de AGV par exemple et le GT-Air 2 de Shoei. Il faut que votre casque ait des cannelures sur le rembourrage pour pouvoir porter vos lunettes de vue dans le plus grand confort pour votre conduite.

Alors ? Vous comprenez maintenant. On n’achète pas un casque comme on achète une baguette de pain. Tous ces critères sont importants et à prendre en compte pour le choix de votre casque. Vous pouvez donc aller en magasin Dafy demander conseils auprès de nos vendeurs. Sachez que vous pouvez également commander votre casque sur notre site et que si vous n’avez pas lu mes conseils sur le choix de la taille, vous avez 60 jours pour changer votre casque gratuitement.

Bon shopping ! Je vous invite également à lire l’article "Quand changer son casque de moto ?".

A lire aussi :