Dafy a testé pour vous
Le casque HJC Venom 2 Marvel®

Stéphane, client et testeur Dafy Moto.

J'ai testé pour vous :

Le casque HJC Venom 2 Marvel®

(4/5) 21 août 2020

En 2016, HJC a sorti, en partenariat avec Marvel®, un nouveau coloris pour son casque sportif RPHA 11 : le Venom. Suite au succès de ce modèle, ils ont réitéré, mais cette fois-ci en poussant le design bien plus loin. Par rapport à cette seconde version, le premier Venom paraîtrait presque discret. Plus d’agressivité (et des dents plus acérées !), un bond en avant au niveau des détails et un casque toujours aussi efficace ; voilà le casque RPHA 11 Venom 2 HJC.

Confort

Les casques sportifs modernes ont assez évolué pour atteindre un niveau de confort plus qu’acceptable sur la route, bien que le confort n’est pas vraiment leur principale raison d’être. Ce HJC suit la même logique : l’ensemble est plutôt confortable, mais en conservant les avantages d’un casque pensé pour la performance. On retrouve donc un poids contenu (1350g) associé à une très bonne aérodynamique, le RPHA 11 Venom 2 HJC fend le vent sans pousser la tête du pilote en arrière. J’ai vraiment apprécié ne pas avoir les cervicales en feu après une longue journée à maintenir ma tête droite.

Sinon à l’intérieur du casque, les mousses amovibles sont douces, bien aérées, mais surtout très denses. On aime ou on aime pas : l’avantage est qu’on garde la tête vraiment bien maintenue, le casque ne bouge pas d’un poil une fois enfilé, mais en contrepartie on a un appui conséquent sur les joues. Personnellement ça ne me dérange pas, et puis ça permet de garder ma barbe en place.

J’ai été surpris par l’insonorisation de ce casque, qui n’est pas si mauvaise pour un casque sportif, du moment que les aérations sont fermées. Alors bien sûr ça ne vaut pas un casque GT, mais il s’en tire bien ! Si on ouvre les aérations, là c’est déjà beaucoup plus bruyant, par contre, ça revient à mettre la tête proche d’un ventilateur. Les flux d’air viennent refroidir le crâne par le haut avec un débit conséquent, de quoi garder la tête froide.

test-page-element
Design

La deuxième itération de HJC pour son design « Venom » a fait un énorme bond en avant par rapport à la première version du RPHA 11. J'ai vraiment apprécié le soin apporté à chaque détail : que ce soit l'usure sur les deux, le reflet bleu au niveau de l'emblème R pour rappeler le design originel du protagoniste de l'homme araignée, les différences de textures (on retrouve par exemple un effet mat pailleté sous les yeux, un effet usé avec des rayures sur la partie latérale noire brillante pour arriver sur l'emblème en forme d'araignée qui ressemble à du métal usé). Cependant, il fera peut-être "too much" pour un motard cherchant un casque relativement sobre. Il faut dire que c’est difficile de passer inaperçu avec une bouche faisant la taille de mon visage. En plus du coloris, le RPHA 11 Venom 2 HJC est taillé pour le sport. On retrouve en effet une forme agressive, avec un bel aileron à l'arrière. 

test-page-element
Protection

Le RPHA 11 Venom 2 étant le fleuron de HJC dans le segment sportif, autant dire qu’ils n’ont pas lésiné sur les moyens de protection. Déjà par les matériaux haut de gamme des calottes, mais aussi par son système de maintien, qui est une boucle double D dorée et bien épaisse qui d’ailleurs est du plus bel effet sur ce casque.

On va, en plus de cela, retrouver un système d’extraction des mousses en cas d’accident qui permet aux secours d’enlever ce casque moto RPHA 11 sans forcer sur le cou du pilote, ce qui peut être un réel avantage en cas d’accident.

test-page-element
Résistance aux intempéries

Le RPHA 11 de la marque HJC permet de préserver le pilote face à un bon nombre d’aléas météorologiques, notamment pour les grosses chaleurs avec son aération vraiment efficace. Même quand la météo se gâte, il ne pâlit pas non plus. Le combo évacuation d’air et pinlock permet d’être totalement serein pour ce qui est de la buée ; il faut par contre penser à fermer les aérations du front en cas de forte pluie, afin d’éviter de finir avec l’avant de la tête mouillé.

test-page-element
Qualité

Autant la qualité et les détails de la peinture sont irréprochables, autant je trouve le vernis appliqué par-dessus assez décevant. Il marque facilement, c’est vraiment dommage, car cela vient ternir le côté esthétique du coloris de ce casque moto Marvel. En dehors de ça, la finition est très bonne, il n’y a aucun jeu, pas de bruit de pièce qui bouge, et pas une trace de colle.

A l’intérieur, les mousses sont bien assez denses pour résister au phénomène de tassement un bon moment. La visière est épaisse et n’a pas de jeu non plus. Le système de rabat et de blocage fonctionnent à merveille (on peut facilement bouger l’écran à une main, sans forcer c’est vraiment très doux) !

test-page-element
Polyvalence

Le RPHA 11 est un casque moto sportif, mais qui ne laisse pas de côté les aspects pratiques. On peut très bien en profiter sur piste et l’utiliser sur la route comme un casque de tous les jours. Il est d’ailleurs prédisposé à accueillir un intercom avec des mousses amovibles au niveau des oreilles qui peuvent être enlevées pour y mettre les haut-parleurs. On retrouve également un emplacement pour les lunettes du pilote si besoin.

En plus de cela, il est à l’aise en ville, notamment grâce au large champ de vision qu’il offre. On peut ainsi regarder aux intersections, sans avoir à tourner la tête.

Pour chercher la bête noire, on pourrait dire qu’un écran solaire intégré viendrait parfaire la polyvalence du HJC, mais il ne faut pas oublier que le HJC est avant tout pensé pour la performance.

test-page-element

 Crédit photo : @zone_v4