Dafy a testé pour vous
Le jean Furygan Paola

Hélène, cliente et testeuse Dafy.

J'ai testé pour vous :

Le jean Furygan Paola

(5/5) 21 mai 2021

J’ai testé le pantalon Furygan Paola au mois de septembre. J’ai effectué des trajets quotidiens pour aller au travail avec des températures fraîches. Je dirais à peine 10 degrés de bon matin, ainsi que sur des journées de roulage avec des températures frôlant les 30 degrés.

Confort

La coupe de ce pantalon pantalon moto femme est très confortable. En effet, il est léger à porter et s’enfile sans aucun effort ni tortillement. La taille est classique (ni taille basse ni taille haute) et ne laisse pas passer l’air. Les protections souples sur les hanches se font immédiatement oublier. Les coques de protections aux genoux, ajustables en hauteur, permettent une aisance évidente. La matière des coques, en D3O, est souple et ne gêne aucun mouvement. C’est bluffant ! Le textile est souple aussi. Quand on roule on ne sent aucune contrainte. Les doublures, que ce soient celles des fesses ou des jambes, ne tiennent pas chaud tout en limitant la sensation du vent.  Les jambes, pas moulantes, sont assez longues pour retomber sur le haut du coup de pied, ce qui, couplé avec des chaussures hautes, limite considérablement le courant d’air.

test-page-element
Design

Sa coupe et sa matière en font un pantalon moto femme vraiment discret, urbain, il n’y a pas d’autre mot. Même la surpiqûre de la panthère Furygan sur la poche arrière est discrète. Je l’ai porté à plusieurs reprises au travail, sans que ni mes collègues, ni les clients ne soient choqués ou rebutés par le côté « équipement motard ». Mes amies motardes ont-elles aussi aimé ce côté discret des équipements et l’aspect du stretch. Un petit détail : il faut bien se reporter au guide des tailles Furygan, ou ne pas hésiter à essayer deux tailles au dessus de ce qu’on prend habituellement. Je porte du 40 en taille de jean ou vêtements de ville et m’a fallu prendre du 44, ça peut faire un peu bizarre, ce n’est pas flatteur mais ce n’est pas grave. (rires)

test-page-element
Protection

Le textile (coton/stretch) semble résistant. La doublure en aramide et les coques doivent offrir une belle protection en cas de chute, mais je ne préfère ne pas essayer ! Le tissu des poches de protection est très doux. Mais peut être un peu trop, car les coques aux genoux peuvent parfois se mouvoir un petit peu. C’est peut être aussi ma morphologie.

test-page-element
Résistance aux intempéries

Non, je n’ai pas eu l’occasion de tester le pantalon Paola sous la pluie. En même temps c’est un jean, on ne lui demande pas d’être étanche ;-). Par contre je l’ai porté par temps bien frais et je n’ai pas ressenti le froid. Sous le brouillard bien épais, je n’ai pas eu les jambes fraîches et humides non plus. Et enfin, par grosse chaleur, la doublure ne colle pas aux jambes. Le pantalon est respirant et c’est très agréable.

test-page-element
Qualité

Le jean femme Paola est de très bonne qualité d’une manière générale. Le tissu, ainsi que les coutures ne se détendent pas. La fermeture éclair est docile. La couleur tient au lavage. Maintenant, il ne reste plus qu’à tester l’usure du stretch dans le temps.

test-page-element
Polyvalence

On le porte toute la journée sans souffrir. Lors d’une journée moto, avec une pause resto, puis un détour par une tyrolienne sous un bon 30° l’après midi… Il n’y a pas à dire, sa polyvalence est testée et approuvée. Au travail également, on le porte comme n’importe quel autre jean. Dans les escaliers en revanche, on sent un peu les coques, mais là encore, on  s’habitue facilement.