Dafy a testé pour vous
Le sweat Street LT All One

Bastien, client et testeur Dafy.

J'ai testé pour vous :

Le sweat Street LT All One

(4/5) 15 septembre 2021

Motard au quotidien, que ce soit par simple plaisir le week-end ou pour me rendre au boulot sur la rocade bordelaise en semaine, j’ai eu l’occasion d’éprouver le Sweat Street LT All One sur les routes du sud-ouest de la France par nos belles journées d’été, mais également dans des conditions plus compliquées. Je vous propose ici mon retour d’expérience après quelques 800kms sous cette veste urbaine, tantôt au guidon de mon Street Triple R, mais aussi de mon fidèle VFR 800 de 98 : deux esprits différents pour une veste tout terrain !

Confort

Au guidon, un vêtement mal coupé est rapidement source d’une perception doublée des kilomètres, vous en conviendrez. Alors que dire du sweat moto Street LT de chez All One ? Et bien la veste n’est pas encore enfilée que l’on s’y sent déjà bien, tout simplement.

Le coton a laissé sa place à un mixte coton/polyester renforcé par les fibres kevlar, mais hormis le poids de cette combinaison du tonnerre, on se sent comme dans son sweat du dimanche : le tissu est agréable, respirant, on ne ressent aucune gêne dans les mouvements, et le vêtement se ferait presque oublier dès lors que l’on descend de selle (vous donnant même une carrure à faire pâlir un haltérophile grâce aux indispensables renforts d’épaules).

Niveau ajustement, on oublie l’effet « sac » que certains vêtements moto adoptent pour dissimuler les protections, la veste moto est très bien taillée et proche du corps : si vous êtes entre deux tailles, il sera peut-être même préférable de viser celle du dessus.

Un très léger bémol mais lié à ma morphologie de morse, j’aurai apprécié que la veste descende légèrement plus pour éviter de ne remonter un peu dans le dos en position « sportive ».

test-page-element
Design

La cible est claire : un vêtement moto qui ne ressemble pas à un vêtement moto.

Ce sweat homme Street All One sera l’allié parfait pour le motard caméléon du 21ême siècle ! Discrète, s’accommodant avec tous styles de 2 roues, du scooter au bobber et taillée proche du corps, elle sait se faire oublier, et c’est curieusement bien là tout ce que l’on attend d’elle.

Détail ultime, signe du bel équilibre trouvé par les designers de chez Dafy entre sécurité et sobriété, les bandes réfléchissantes se fondent intelligemment dans la veste pour vous éviter de ressembler à un plot ambulant lors de votre sortie au restaurant.

test-page-element
Protection

Ne pas ressembler à un vêtement de sécurité tout en se hissant au niveau des normes exigeantes de sécurité que l’on est en droit d’exiger ? Pour savoir si ce pari est réussi, attachons nous à décomposer les différents éléments de sécurité. Avant toute chose, je tiens à souligner que je n’ai pas eu l’occasion de tester la résistance des matériaux et protections en conditions réelles… Et pourtant, les automobilistes de la rocade bordelaises ont fait ce qu’ils ont pu, promis !

Les protections coudes et épaules se disent à mémoire de forme « Flex Impact », et sont homologuées CE niveau 2. Elles sont présentes, on le sent, et c’est rassurant.

Le sweat dispose de zones réfléchissantes, déjà évoquées dans la partie design : elles sont tellement bien intégrées, que j’ai eu du mal à comprendre comment cela fonctionnait. Celles-ci sont donc bien présentes, et ça fait au moins une chose à bord du deux roues qui réfléchit à peu près correctement !

La veste dispose bien d’une poche pour y glisser une dorsale en option de type Shell Evo de la même marque (All One), et je vous recommande vivement de l’en équiper : rappelons qu’en l’état, rien ne protège vos vertèbres.

Les fermetures ne bougent pas lorsqu’on l’on est en route, et semblent suffisamment costauds. Quid de cette fermeture en cas de glissage sur le bitume ? Difficile à dire… Qu’en est-il également de la capuche en cas d’accident ? Certes, des pressions sont disposées pour éviter que la capuche ne vienne vous rappeler à l’ordre lorsque vous roulez (ce qui est en soit une véritable bonne idée !), mais j’émets des doutes sur le fait qu’elles supportent un accrochage sur le bitume. Ce sont peut-être là les questions qu’il faut se poser avant l’achat, mais difficile d’en tenir rigueur au STREET LT, l’équilibre entre design, confort et sécurité étant si personnel.

Alors qu’en penser ? Et bien je crois qu’il faut, pour ce produit en tous cas, se fier à la certification générale du vêtement : « CE niveau urbain ». C’est le premier niveau de sécurité. Il est clair que l’utilisation que je vous recommanderai se limitera donc à la balade tranquille du dimanche, au trajet boulot/maison (hors autoroutes ?), ou à la sortie printanière pour boire un verre avec les copains à la tombée du soleil. Au-delà, il sera de mon point de vue réellement préférable de se diriger vers un équipement plus « lourd ».

test-page-element
Résistance aux intempéries

La veste moto All One est légère, c’est vrai, mais protège correctement du vent grâce à la fermeture qui remonte suffisamment dans le cou ainsi qu’aux poignées SPANDEX prolongeant la protection thermique jusque sous les gants, ce que j’ai particulièrement apprécié. Le tissu coton/polyester protège efficacement, sans trop retenir la chaleur : peut-être qu’une aération supplémentaire aurait été appréciable lors des fortes chaleurs, mais cela aurait été au dépit du design global.

Qui dit coton, dit temps secs, je ne vous apprends rien. Si une légère bruine ne présentera aucun problème, j’ai eu l’occasion de prendre ce que nous appellerons une sérieuse saucée, et vous invite donc si votre choix se porte sur cette veste à consulter la météo avant de partir en balade.

Pour les plus farfelus d’entre vous, non, la capuche ne passe pas par-dessus le casque (mais de toute façon, qui fait ça ?!), mais présente un intérêt une fois la béquille dépliée pour protéger votre brushing : vous pourrez même tirer les cordons pour faire rire les copains ! Que demander de plus ? Une veste à privilégier donc lorsque le temps est clément.

test-page-element
Qualité

Le tissu semble solide, les coutures ne bougent pas, et la fermeture éclair tient le choc.

La qualité générale semble donc au rendez-vous ! Attention cependant, le tissu est susceptible d’être sensibles aux accrocs, et difficile de dire s’il se remettra d’une rencontre avec l’asphalte.

test-page-element
Polyvalence

Le Street LT devrait faire mouche pour les utilisateurs de deux roues « utilitaires » (même si ce terme me hérisse le poil), entendez par là pour ceux d’entre nous qui souhaitent se rendre au boulot en sécurité et avec sobriété, ou pour toute utilisation urbaine. Il sera également l’allié de ceux qui souhaitent rester dans un style décontracté et sobre : amis des customs, bobber, et autres préparations maison ce sweat s’inscrit parfaitement dans cette veine.

Sans surprise, il sera préférable de retrouver la raison avant d’opter pour cette veste à l’occasion de la préparation de votre prochain Paris-Dakar ou Tourist Trophy.