Comment acheter sa moto d'occasion ?

Comment acheter sa moto d'occasion ?

Voilà quelques conseils pour acheter une moto d'occasion.

Lorsque l’on prévoit d’acheter une moto d’occasion, la démarche est bien différente de celle de l’achat d’une moto neuve. En plus de savoir si le modèle correspond à vos attentes, vous devez déterminer si le véhicule a été bien entretenu par son ancien propriétaire. Notre expert DafOkaz vous livre les points techniques à contrôler lorsque vous êtes devant la moto que vous projetez d’acheter.

Pour ne rien oublier lors de votre inspection de la moto, vous pouvez commencer par l’avant de la moto et aller jusqu’à l’arrière.

Commençons par la roue avant. Vérifiez l’état des pneus et des roulements. Puis, inspectez l’usure des disques et des plaquettes. Profitez de votre position pour vous assurer que les pieds de fourche n’aient pas été abîmés par d’éventuelles chutes.

Remontez ensuite au niveau de la fourche. Veillez à l’étanchéité des joints spy et inspectez les tubes de la fourche, à la recherche d’une éventuelle rayure ou bosse. Vous pouvez ensuite contrôler qu’il n’y ait aucun jeu dans la colonne de direction.

Passons maintenant au poste de pilotage. Assurez-vous du bon fonctionnement de tous les équipements électriques. Commencez par les voyants du tableau de bord et son éclairage. Testez ensuite l’ensemble des feux et constatez si les clignotants fonctionnent à l’avant, comme à l’arrière.

En restant au niveau du guidon, profitez-en pour évaluer les niveaux de liquides et confirmez l’absence de fuite au niveau du maître-cylindre du frein avant. Examinez la garde du frein, de l’embrayage, de la poignée d’accélération. Les câbles ne doivent pas être effilochés ou scotchés.

Il est maintenant temps de s’attarder sur la partie moteur de la moto. Constatez qu’aucune fuite ne soit présente autour du bloc moteur, vérifiez l’état des carters et veillez à ce qu’ils n’aient pas été remplacés pour cacher les signes d’une chute. Il est important également de bien inspecter l’état du radiateur, afin d’éviter toute fuite ou soudure de réparation.

Au niveau de la roue arrière, observez l’état du pneu et contrôlez également les roulements de la roue, le disque et les plaquettes. Soyez sûr que l’état de la transmission soit bon, que la chaîne soit correctement tendue et bien graissée, qu’il n’y ait pas de point de rouille et que les dents de la couronne et du pignon soient correctes.

Pour finir, enfourchez la moto, afin de tester la position de conduite et n’hésitez pas à demander un essai routier. Profitez-en pour vérifier les butées de direction, les extrémités du guidon, la pédale de frein, le sélecteur et l’état général de la visserie.

Si votre observation de tous les éléments techniques est concluante, n’oubliez pas de jeter un œil aux papiers de la moto. Assurez-vous ainsi que le numéro inscrit sur la carte grise, corresponde bien à celui figurant sur le cadre de la moto.

Il ne vous reste plus qu’à vous mettre d’accord sur le prix avec le vendeur, remplir les papiers pour le changement de carte grise, assurer la moto et prendre en main petit à petit votre nouvelle moto.